Arckanum

Entretien avec Arckanum


- Peux-tu tout d’abord nous éclairer sur ton parcours personnel et celui d'Arckanum depuis la sortie de "Kampen"? Car même si des splits et Ep sont sortis, toi et ton projet êtes plutôt restés discret, jusqu'à ces derniers mois.

Je suis écrivain. Je viens juste de terminer mon premier livre, intitulé “PanParadox: Pan towards Chaos”, qui sera disponible sur Ixaxaar.com cette année. Je travaille également sur deux autres livres: “GullveigaRbók” et “Ergia”. Tu peux en lire plus sur mes livres sur www.vexior.se.
Jusqu'à maintenant, je n'ai pas eu l'occasion de travailler sur un album mais c'est désormais enfin fait.



- Peu de gens connaissent cette entité qu’est Arckanum car la distribution confidentielle et limitée des albums n’a pas aidé à te faire connaître. Chacun des trois albums précédents était en quantité très limitée, était-ce un choix volontaire de ta part ou une décision indépendante prise par le label Necropolis?

Necropolis Records a probablement vendu entre 6 000 et 10 000 copies de chaque album sans mon accord (il s'agit bien évidemment de mon estimation personnelle, mais j'ai vu de mes propres yeux leurs rééditions, j'ai même en ma possession une version de "Kampen" qu'ils ont sortie sans ma permission et vu plusieurs versions de chacun de mes albums avec des numéros de série différents), et ça commence à faire un sacré nombre de disques. Mais je vois de quoi tu parles, pendant 10 ans j'ai été dans l'underground, et bien sûr mon nom reste caché dans l'obscurité.



- Fullmoon Productions s’apprête à sortir les rééditions de tes trois albums précédents. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour rééditer ces trois opus? Ne trouvais-tu pas de label intéressé? Ou étais-tu lié par contrat à Necropolis Records?

Je n'en ai pas eu l'occasion jusqu'à maintenant. Carnal était censé les sortir plus tôt mais ils ont donné la priorité à d'autres choses.



- De quelle manière t’es-tu retrouvé sur la petite structure Debemur Morti?

J'avais déjà travaillé avec eux auparavant, ce qui m'a permis de voir que c'est un bon label à qui on peut faire confiance et qui a la même ambition qu'Arckanum. Je suis fier de travailler avec eux!



- Comment définirais-tu "Antikosmos"? Ou plutôt, à quoi devons-nous nous attendre, musicalement parlant, avec cette nouvelle offrande?

Probablement à un mélange de tous mes disques et de nouvelles idées, bien sûr. C'est très difficile à dire car je n'en sais rien moi-même jusqu'à ce que je commence à enregistrer. Seulement 70% de la musique est composée avant d'entrer en studio, le reste se fait dans le studio. Je procède toujours comme ça.



- Parle-nous des thèmes que tu as abordés et que nous allons rencontrer sur ce nouvel album.

"Antikosmos" est le développement de mes travaux magiques anti-cosmiques et par dessus tout de ma philosophie. Tout sera écrit en runique suèdois et raconté en Vieux Norrois. Je rends ainsi hommage aux Dieux anti-cosmiques et au Chaos rageur!



- Y a-t-il des invités ou des personnes qui participeront à l'enregistrement ou qui t'ont aidé pour les compositions de "Antikosmos"?

Set Teitan de Dissection m'a rendu visite au studio et il a fait quelques solos de guitare et des backvocals.



- Comment t’es-tu décidé pour choisir ton studio d’enregistrement? Et pourquoi avoir choisi le Sunlight Studio (ce studio est surtout connu pour avoir immortalisé bon nombre d’albums cultes de groupes de death suédois)?

J'aime beaucoup Tomas, c'est un gars super, un peu Chaotique comme moi, et l'alchimie fonctionne bien entre nous. Je pense que son studio va permettre de trouver le son parfait pour cet album. Je veux faire un disque de black metal dans un studio de death metal, pour éviter ce son black metal typique.



- Penses-tu enregistrer de manière plus régulière des albums ou faudra t-il attendre de nouveau 10 ans pour un futur opus?

Je ne peux pas te répondre, il faut voir.



- L'esthétique et l'imagerie de tes albums sont très particulières, celles-ci sont vraiment très soignées. Que représente et que signifie cet étrange déguisement que tu portes sur les pochettes de tes albums?

Ma cape représente mon esprit Chaotique et ma transformation spirituelle "altérée" dans l'obscurité anti-cosmique.



- Arckanum est un one-man band, est-il possible qu'un jour ce projet se transforme en groupe?

Non.



- Tu es batteur du groupe suédois de rock The Hearsemen, qui gravite dans un univers bien différent de celui d’Arckanum. Comment es-tu arrivé dans ce combo? Et que t’apporte ce projet d’un point de vue personnel?

Moi et Krille, le guitariste du groupe, parlions depuis un moment de créer quelque chose dans ce genre et nous avons décidé de le faire juste pour se faire plaisir, et une chose en amenant une autre, nous avons maintenant un bon gros groupe qui bosse dur pour atteindre ses buts.



- Quel type de musique écoutes-tu au quotidien?

J'écoute de tout, sauf de la pop et les merdes de ce genre, mais beaucoup de metal, du vieux jazz and swing des années 20-30, de la musique classique, de l'ambient… Sûrement pas mal de trucs dont tu n'aurais même pas idée…



- Je finirai par ma question habituelle. Y a-t-il des groupes français de black metal qui ont attiré ton attention ou que tu apprécies? Je pense notamment à Nehëmah, Deathspell Omega, Blut Aus Nord, Antaeus...

Non, pas vraiment. Oh, Vlad Tepes ne venait-il pas de France? Je pense que Mütiilation est également français. J'ai écouté ces deux groupes dans les années 90.



- Merci d'avoir répondu à nos questions, je te laisse conclure cette interview.

Merci du soutien! Rendez-vous sur: www.arckanum.sewww.vexior.sewww.thehearsemen.se

Hail Satan!

Interview par Liwjatan
Traduction par O.